Processus de création

Notre travail est basé sur l’expérience de notre rapport à l’environnement extérieur, pour en observer les résonances sur notre créativité. Nous souhaitons expérimenter toutes ces influences, les comprendre par tous nos sens, les traduire en objets artistiques.

Notre approche se veut la plus globale possible; nous utilisons toutes les matières à notre disposition : mouvement, peinture, dessin, vidéo, photographie, chant, sons, écriture.

Le processus de création s’étend sur le temps d’une année : quatre performances, une par saison, un temps défini (1 à 3 jours) pour s’engager dans l’expérience. Trois d’entre elles sont des « plongées » de plusieurs jours dans des milieux naturels; là, nous devenons des êtres étranges, où les gestes nécessaires à la survie deviennent partie intégrante de la performance. Nous nous laissons porter, influencer par ce qu’il y a autour de nous, affinons la conscience de nos perceptions, nous apprenons à nous surprendre, à nous adapter.

Si, pour ces 3 saisons, nous avons choisi de faire une expérience intime, qui n’est pas donnée à voir telle quelle, l’expérience du printemps est un peu différente : une journée sur le Campus de l’Université de Poitiers. Un rythme différent, pour une expérience différente : performance du lever au coucher du soleil, où le public peut observer tout au long de la journée notre évolution. Une demi-heure avant la fin, nous donnerons un rendez-vous plus précis aux spectateurs, pour vivre les dernières minutes de cette performance-fleuve.

Tout est envisagé à la fois comme une expérience et comme une performance.

Nous recherchons notre rapport à l’immédiat, à ce qui émerge dans l’instant, aux constructions qui naissent de ce rapport, aux traces laissées. Le corps est à la fois la toile et également le siège de l’émergence de la création. La peinture, la couleur sont comme des traces du mouvement, des traces fortes de sens.

Cette expérience intime et forte, troublante, est liée à ce qui touche l’humain, l’instinctif, le physique, l’être tout entier. Elle est vécue puis donnée à voir dans son instantanéité, sa brutalité, sa simplicité.

Devant Chrome, le spectateur, l’observateur est l’authentique témoin – comme d’une nouvelle espèce – d’un phénomène à découvrir, réel et unique.

La performance

A la fin de ce cycle saisonnier empli d’évolutions, la recherche, l’observation vont nous amener à pouvoir performer dans n’importe quel lieu, par n’importe quel temps, à n’importe quel moment.

La pièce Chrome deviendra alors une performance riche des mémoires de toutes nos explorations. Les trois personnages sortirons ponctuellement de leur vie secrète pour investir un espace, y laisser leur trace, se plonger dans un univers particulier où le temps, les rythmes de la vie, l’espace seront toujours leur ressource, leur moteur de créativité. Ils profiteront de ces sorties pour partager leurs expériences passées à travers des vidéos, des photographies, des écritures.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.