Léa Bonnaud se forme en danse contemporaine au sein du Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) et de l’atelier de recherche chorégraphique de l’Université de Poitiers de 2002 à 2008. Elle y rencontre Jackie Taffanel, Hervé Diasnas, Christian Bourigault et Claire Filmon.
En parallèle, elle suit un cursus universitaire et devient titulaire d’une Maîtrise Représentation Culturelles, domaine anglophone en juin 2006; elle obtient l’Examen d’Aptitude Technique en danse contemporaine en avril 2009.
Actuellement, elle danse notamment au sein du Collectif ZAP (Poitiers/Latillé).
Sa recherche chorégraphique personnelle est empreinte de son intérêt à la fois pour la notion d’espace, et pour la culture pop contemporaine. Sa curiosité pour l’expression artistique dans son ensemble l’amène à confronter sa danse, improvisée ou non, à d’autres arts – théâtre, arts numériques et plastiques, musique.

Mélanie Jolly est formée à la danse depuis son plus jeune âge. Elle découvre la danse contemporaine et l’improvisation au sein des ateliers de l’Université de Poitiers. Deux rencontres y marquent son parcours: Claire Filmon en 2003 et Hervé Diasnas en 2004; elle travaille encore régulièrement avec eux. Elle suit les cours de danse contemporaine au CRR de Poitiers de 2004 à 2007.
Parallèlement, Mélanie Jolly étudie le piano au Conservatoire de Saintes (17) puis de Poitiers jusqu’en 2006 et chante au sein du Chœur du CRR, puis du Chœur de Chambre de la Vienne.
Elle crée le Collectif ZAP en 2006 qui est aujourd’hui un lieu de partages et d’enrichissement dans la pratique de l’improvisation, du Contact-Improvisation et de la composition dans l’instant.
Improvisatrice en danse et en musique, elle aime à explorer – dans ses créations et dans d’autres projets – de nouvelles rencontres entre les arts, et à questionner la manière de les donner à voir.

Eugénie Petit r. est née en Bourgogne, où elle pratique différents sports à sensation, le théâtre et la musique. En 2001, elle étudie les arts appliqués au lycée Alain Colas de Nevers, où elle obtient d’excellents résultats dans la recherche appliquée, l’étude de cas et l’allemand.
Elle continue sa formation en validant un BTS en communication visuelle au lycée Louis Thuilliers d’Amiens, puis entre à l’École Européenne Supérieure de l’Image de Poitiers.
Progressivement, elle commence à s’investir dans le milieu associatif, autant dans les ateliers danse d’ Aux Arts etc, que dans ceux de théâtre avec Théâtros. En 2007, ces associations se fédèrent, et Eugénie Petit s’engage au sein d’un projet colossal : celui de l’élévation d’une cathédrale en carton à échelle humaine, édifiée à la Soufflerie: le Collectif 23 prends ces premières couleurs.
Depuis, Eugénie Petit travaille principalement en équipe, selon ses rencontres et ses affinités, cherchant à tester la transversalité des disciplines , la combinaison de supports, quelles que soient leurs natures ou leurs origines.

Le Collectif ZAP (Zone d’Appui Provisoire) est une compagnie de danse contemporaine créée à Poitiers en 2006, et qui s’est installée à Latillé début 2010. Il regroupe plusieurs jeunes artistes souhaitant développer un travail de recherche et de création en improvisation, contact-improvisation, danse contemporaine, dans la rencontre aussi avec d’autres pratiques artistiques.
La compagnie prend ses racines dans le nom donné à la pièce présentée en 2004 par le groupe de Recherche Chorégraphique de l’Université de Poitiers et qui fut l’aboutissement d’une année de travail avec Claire Filmon autour du Contact-Improvisation.